19 Oct

Singing in the rain

Un café, sur la terrasse, sous un ciel sombre. Le soleil n’est pas debout depuis longtemps, mais Cayenne se réveille déjà, à la fraîcheur du matin. Elle se rendormira un peu plus tard, vers midi, jusqu’au retour de la fraîcheur du soir. Un ara hurle au loin son cri qu’il tient sans doute de ses ancêtres préhistoriques. Tout d’un coup, le grondement du vent surgi, emplissant tout l’espace en une bourrasque, annonçant à toute personne ayant déjà vécu sous les tropiques: « la pluie arrive ».

Le ciel se crève et déverse des trombes d’eau sur le jardin, faisant s’ébrouer le manguier qui, avec l’aide du vent, libère ses belles mangues lourdes et rouges dans une gerbe d’eau bruyante. Les bananiers quant à eux dansent joyeusement au fond du jardin, au milieu de l’eau qui commence déjà à monter, tandis que le linge affolé semble vouloir s’enfuir de l’étendoir. Les toits de tôle hurlent comme la pluie gagne en force, et de l’autre côté du jardin un iguane contemple à travers le rideau de pluie le chien qui barbotte dans l’eau.

Le jardin sous la pluie

Le temps s’arrête, comme si ce rideau de pluie avait le pouvoir de couper cette terrasse du reste du monde. Comme si tout ce qui vit dans ce jardin s’était arrêté, à l’abri, pour regarder la pluie tomber en attendant que le soleil revienne, toute à l’heure.

 

Bienvenu sous les tropiques!

la montée des eaux

 

One thought on “Singing in the rain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *