9 Juil

Direction Equateur!

Après une tentative échouée de voir Revash à cause de la pluie et la laguna de los condores à cause des sous, nous fonçons sur l’équateur à grands coups de bus. Nous dormons à Bagua Grande puis décollons tôt le matin pour Jaen, puis San Ignacio, puis la Balsa, qui est le pont entre le Pérou et l’Equateur. Notre traversée est officialisée par un fonctionnaire péruvien bien loin de ceux rencontrés au Brésil :  Nos passeports sont tamponnés dans la bonne humeur sous le rap d’Eminem, que notre policier met rien que pour nous!

La balsa

L’entrée en Equateur est du même ordre, puisque nous devons attendre la fin de la partie de volley du fonctionnaire en charge du passage pour faire tamponner nos passeports. Nous montons ensuite dans un gros camion doté de bancs en bois à l’arrière qui va nous emmener en deux heures à Zumba, dix kilomètres plus loin. Le bus monte dans les montagnes magnifiques de ce début d’Equateur très prometteur.

camion

Zumba… Ville maudite! Plein d’entrain, nous arrivons, avec peu d’argent sur nous pour ne pas nous faire arnaquer avec les taux de change. Nous mettons joyeusement nos cartes bleues dans le distributeur, qui nous refuse bonnement et simplement notre argent. Pas grave, nous allons au deuxième distributeur de la ville, qui nous impose le même scénario!  Et ce qont les deux seuls distributeurs de la ville! Nous sommes donc sans argent au milieu d’à peu près nul part! La banque locale nous apprend qu’il s’agit d’une coopérative locale agricole, qui ne dispose pas des infrastructures nécessaires à l’utilisation de cartes internationales. Heureusement nous avons croisés Laure et Florient, en voyage eux aussi, qui vont nous dépanner jusqu’à Loja, prochaine grande ville dans laquelle on devrait pouvoir trouver des distributeurs internationnaux. Nous partons donc le lendemain dans un pick up qui nous monte jusqu’à La palanda, car le bus ne peux descendre à Zumba en raison d’un «derumbo», éboulement. Dans la benne du pick up nous rencontrons Adrian, un étudiant de Loja venu voir sa famille à Zumba. Très sympa, nous partageons avec lui ses gateaux, notre coca, et la pluie qui se met à nous tomber dessus… A La palanda, nous prenons le bus qui va nous ammener à Loja. Là bas, nous finissons pas trouver un distributeur qui veut bien de nous, ce qui nous permet de rembourser Flo et Laure et de foncer vers Vilcabamba, notre prochaine étape!

douane équateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *