6 Juil

Cuzco

Cuzco - rue-6

Cuzco - rue-12

 

Nous arrivons donc à Cuzco encore une fois de bon matin. Une nana nous accoste pour nous vendre un hôtel dans lequel elle travaille, et face à un prix qui finit par nous convenir, nous la suivons jusqu’à l’hôtel. Situé dans les hauteurs de la ville l’établissement est à 10 minutes à pieds de la plaza de armas. Nous sommes au coeur d’un quartier très sympa (dont j’ai oublié le nom) parsemé de rues étroites pavées et d’escaliers tortueux.

La ville est très sympa, bien touristique forcément (on est quand même au point de départ pour toute la vallée sacrée) mais ça ne pose aucun problème. Au contraire, cela lui permet d’avoir une activité culturelle florissante : il y a des musées partout, ici! Tellement, d’ailleurs, que la Cuzco - cathédrale-6ville a mis en place le fameux «boleto turistico»… C’est un billet qui permet de visiter différents sites dans un laps de temps donné (il y en a trois différents selon ce que l’on veut faire). L’idée serait bonne, s’il s’agissait d’un billet permettant d’économiser en payant un tarif général et non à chaque musée. Sauf qu’en fait, les musées et monuments auxquels il permet l’entrée ne sont pas accessibles sans!!! Vous êtes donc obligé de l’acheter si vous désirez voir la moindre ruine! Autant nous l’aurons bien rentabilisé, autant ceux qui restent peu de temps vont l’avoir en travers de la gorge…

cuzco - la villeL’autre surprise de notre arrivée, c’est qu’apparemment il y a grève à Santa Maria, et qu’ils ne laissent plus passer les gens pour rejoindre Aguas Caliente, la ville au pieds du Machu Picchu. Le train serait donc l’unique accès aux ruines!!! Nous nous renseignons sur les prix du trains et ressortons en titubant… 200 dollars par personne aller-retour, soit 6 heures de train. Et en dernière classe s’il vous plait. Toute la ville est en ébullition, toutes les agences de voyages proposant le trajet par la route étant bloquées. Du coup nombreux sont les petits malins qui nous accostent pour nous proposer un départ à une heure du matin pour passer pendant que les grévistes dorment. Bon, quand on se rend compte qu’ils n’envisagent même pas d’être bloqué là bas et qu’il n’y a pas de plan de secours, et quand on connait suffisamment le Pérou pour savoir qu’un remboursement serait de l’ordre du miracle (et ici, même si les gens croient dur comme fer au miracle, ils ne les font pas), on décide d’attendre un peu. On a prévu une semaine sur place pour visiter la vallée sacrée avant de rejoindre le Machu Picchu, on se dit que ça a le temps de changer.

Cuzco - Qoricancha-2

Cuzco - Qoricancha-13Du coup, les visites commencent. La ville est vraiment très belle, et ses musées aussi. Le musée de Qoricancha nous fais bien rigoler avec un panneau montrant les différences de conception du monde entre d’un côté l’occident et de l’autre les incas, dans lequel il apparait clairement que les incas avaient trouvé LA vérité pour vivre ensemble tandis que la philosophie occidentale n’est qu’égocentrisme primaire et haine de l’autre. D’autant plus que nous avons appris dans ce musée que les incas était un peuple pacifique qui ne Cuzco - Qoricancha-21cherchait qu’à nouer des liens amicaux avec toute autre civilisation et ne finissait par les exterminer que parce que ces derniers le voulaient vraiment. Pour un musée, ça manque assez clairement d’objectivité! Mais autrement, le couvent Dominicains construit sur le site permet de voir les restes du temple de Qoricancha avec une superbe plaque d’or montrant la cosmogonie des Incas, et de très belles peintures illustrant les constellations vues par les incas. Là où nous voyons nos constellations en reliant les étoiles entre elles, les Incas, eux, voyaient ces images dans les espaces noirs, sans étoiles!

 

Le musée d’histoire régional est aussi très intéressant, avec des restes et reconstitution de la mégafaune, et dans lequel on apprend que Cuzco était, il y a 20 000 ans, un gigantesque lac!

Le boleto nous donnant accès à un spectacle de danse, on décide d’aller voir ce que ça donne. La queue est longue, les places limitées, aussi nous arrivons tôt pour avoir une place dans la salle. Et nous avons bien fait! Le spectacle est très bien fait, avec de très bon danseurs et surtout une présentatrice qui nous explique les significations et traditions liées à ces différentes danses de toutes les régions du Pérou.  Les costumes, les musiques, les ambiances changent à chaque danse, depuis une femme entourée de démons (qu’elle mène à la baguette) jusqu’à une bande d’hommes complètement bourrés (comme quoi alcool et tradition ne sont pas si éloignés!!!), en terminant avec l’élégante et sensuelle Marinera (il y en a quelques images dans la vidéo sur le Pérou du nord).

saqsaywaman - temple-13Entre autres sites d’intérêt dans le coin, il y a bien sur le temple de Sacsayhuaman avec ses énormes pierres de plusieurs dizaines de tonnes. Je vous en dirais volontiers plus sur la signification de ce site culturel étonnant, mais étant donné que notre guide nous racontait que si les incas faisaient des portes et des marches si grandes, c’est parce qu’ils saqsaywaman - temple-8mesuraient près de deux mètres – pour preuve la fameuse cape en ailes de chauve-souris de deux mètres de long d’Atahualpa (Pour en avoir reparlé après à d’autres guides, personne n’a jamais entendu parler d’une cape en aile de chauve souris) – j’hésite à vous répéter les potentielles conneries qu’il a pu nous sortir! Toujours est-il que les ruines sont très belles, avec une vue sur tout Cuzco en dessous. Et si vous marchez un peu plus loin, vous tombez sur un site plus petit mais encore plus étonnant :  Q’enko. C’est un petit site qui est très différent de tout ce qu’on avait pu voir jusqu’à maintenant. Il n’est pas construit en pierre, comme les autres, mais carrément dans la pierre! Les énormes blocs sont creusés et polis pour former un petit dédale avec des salles, et toute la zone est couverte d’affleurements rocheux taillés par l’homme. La signification de tout ça reste obscure (nous n’avons pas retenté le guide), mais cela semble être un ancien lieu de culte, avec une grande roche sur un promontoire. La Paccha Mama?

Q'enqo-5

De retour à Cuzco, on apprend (ou plutôt on se rend compte) que la fête de la vierge se déroule sur les trois prochains jours. Danses, fêtes et défilés sont au menu dans la ville blindée de monde. Et tout le monde défile! Aussi bien les parents que les enfants, tous bardés d’innombrables (et parfois improbables) couleurs. Les danses sont parfois étranges, comme celle où deux hommes masqués se font face et se donnent tour à tour des coups de fouets dans les chevilles…

Cuzco - cathédrale-4

 

Et le reste des photos, cliquez pour agrandir :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *